9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 07:07

 

Décidément, je manque à tous mes devoirs d'exemplarité ; on notera cependant que je ne suis pas le premier (?) à ne pas mettre mes paroles et mes résolutions en cohérence avec mes actes...

Ainsi, j'ai annoncé à d'innombrables reprises désormais la fin de la tenue de ce blog, la première fois fin août ! Et nous sommes donc en mars, et je continue donc à nourrir ce "journal d'un universitaire, vol.2". 

 Coupable je suis donc - du moins en apparence - mais responsable, assurément, non.

Parce que je l'ai indiqué à chaque fois : cette actualité, tellement irritante pour ne pas dire insultante pour un chercheur qui tient un tant soit peu en estime l'éthique, n'a de cesse de défier mes bonnes résolutions. Il n'est qu'à lire les billets publiés depuis août dans les catégories "Scandales passés, crises futures..." ou encore "Politique et technosciences du garagisme".

La dernière en date ?

Alors que l'esprit un peu affûté savait que la montée de Marine Le Pen était totalement prévisible (ROM-Loyalty date de juin dernier, bon sang !), nous avons donc désormais le report du procès Chirac. Après QE2, QPC : question prioritaire de constitutionnalité. Hum...

Ceci sans parler de cette interview sur BFM TV, reprise dans le dernier billet -, au cours de laquelle l'assurance de l'interviewé d'avoir pris les dispositions (juridiques) nécessaires pour ne plus se préoccuper de conflits d'intérêt n'a finalement d'égal que la démonstration, par l'absurde, d'une certaine absence de considération pour la chose morale. Parce qu'il en faut de la désinvolture pour oser raconter cela, un dimanche soir, à la télévision, devant quelques millions de français, visiblement sans surmoi qui saurait fixer des limites à l'hubris...   

Alors au lecteur qui trouverait que joindre dans mon dernier billet les voix de Raymond Aron, NTM, Noir Désir et Claude Bébéar serait un peu risqué, osé, pour ne pas dire "olé, olé", je réponds sans attendre : peut-on rêver meilleur exemple d'alliance nouvelle au nom de l'exemplarité ?

Et voilà comment on en vient à se dire que, définitivement, s'il est une voix qui a manqué au procès en première instance de J. Kerviel, c'est bien celle du seul parfaitement initié qui serait réellement crédible pour porter les valeurs de l'exemplarité devant la cour de justice de notre République.

Simplement pour que la folie de la décennie passée, sur l'autel de laquelle le gamin Kerviel est en passe d'être sacrifié selon une logique très "girardienne" bien connue, n'ait pas servi à rien. 

 Simplement, pour que de réelles leçons puissent être tirées quant à la faillite pure et simple de ce cadre conceptuel. Et parce qu'il y a matière à débats sérieux et réellement contradictoires.

Simplement pour nourrir l'espoir que l''on pourrait repartir, enfin, sur un meilleur pied.

Simplement, parce ce sont d'abord la vie et l'avenir d'un gamin qui sont en jeu, cher Président.

Et puis une petite confidence pour finir : tous ceux qui ont mission de former les jeunes générations en quête de repères et de sens comptent sur vous et sur votre capacité didactique pour rappeler à tous que c'est la confiance qui est au fondement du capitalisme. Ce capitalisme qu'en admirateurs de l'exemple Aron, nous chérissons l'un comme l'autre pour ses vertus libératrices... du moins tant qu'elles ne sont pas, purement et simplement, dévoyées.

Une fois réglé ce point anecdotique qui permettrait de lever une condamnation qui confine à l'absurde, peut-être pourrions-nous profiter d'avoir fait meilleure connaissance pour envisager de mobiliser Peyrelevade (vous c'était en 2003, lui en 2005...) et ainsi lancer une commission "Bébéar-Peyrelevade" sur la beauté de l'incertitude et la vertu de l'exemplarité en conséquence (la vraie bien sûr, pas celle qui fait régulièrement, après chaque nouveau "scandale", les gros titres de nos quotidiens...).  

Idéal démocratique oblige, tout simplement. 


 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/410SZVNNHPL._SL500_AA300_.jpg

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/31TZ144YK0L._SL500_AA300_.jpg

 

 

 

 

J.-Ph. Denis

 

P.S. : on pourra en profiter, aussi, pour parler de ça, comme de l'importance pour les jeunes générations d'envisager la possibilité d'une thèse, meilleur moyen de nourrir leur compréhension du monde qui s'annonce.

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/414ebGFj5IL._SL500_AA300_.jpg

 

 

Partager cet article

commentaires

undoctorant 13/03/2011



Article de défoulement? J'aime!


A propos de Kerviel, voici de quoi ouvrir quelques perspectives rares à son sujet : une réflexion de Dominique Aubier sur le sens du nom de kerviel


Sinon, j'aimerai bien connaître votre avis de spécialiste sur cette vidéo/cours d'économie de Paul Grignon, "l'argent-dette" qui montre que notre système capitaliste est voué de toutes façons à son auto-destruction sauf à être capable de créer une croissance exponentielle infinie (impossible dans un monde physique fini),
permettant de couvrir les dettes actuelles avec de nouvelles dettes, forcément croissantes de manière aussi exponentielles. Une autre solution serai une inflation exponentielle, mais je doute du
résultat social. La dernière solution étant une guerre qui permettrait d'annuler les dettes des morts, États compris, mais là c'est pas que les dettes qu'on reset!


J'allais oublier la solution Bernanke : imprimer de la fausse monaie tant que tout le monde croit que c'est de la vraie (Quantitative Easing 2) et en profiter pour monter au crick les bourses du
monde afin de maintenir l'illuson le plus longtemps possible, en attendant que les autres pays flechissent avant les US.


Bonne recherches!



Rechercher

En Passant...

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog