Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
01 Oct

Back to Hobbes ? #Breivik & Management... ou "apprendre à oser" le "scientifiquement incorrect".

Publié par jphdenis  - Catégories :  #Politique et technosciences du garagisme

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d8/Thomas_Hobbes_%28portrait%29.jpg/220px-Thomas_Hobbes_%28portrait%29.jpg

 

(Enfants et âmes sensibles, s'abstenir : "Explicit Lyrics" here...)

 

http://s1.lemde.fr/image/2011/09/29/454x227/1579410_3_4068_le-drapeau-des-confederes-est-l-un-des-signes.jpg

 

http://s1.lemde.fr/image/2011/09/29/454x227/1579409_3_38d2_jeff-hall-et-des-militants-du-mouvement.jpg

 

(http://abonnes.lemonde.fr/m/article/2011/09/30/les-neonazis-visent-la-maison-blanche_1579415_1575563.html#ens_id=1550858)

 

 

 

Je ne sais pas vous, mais personnellement je vois partout la poussée des droites extrêmes, et des valeurs qu'elles véhiculent. Comme un spectre ancien, terrifiant, qui étend sûrement son aire d'influence. Et je pose donc la question : de ce "Breivik" qui a terrifié notre été 2011, on en (re)parle quand ?

Parce que là-dessus, on a une idée très "hirschmanienne" d'articulation délétère entre le RAM-EXIT et le ROM-Loyalty. Et elle nous paraît bien peu abordée dans nos journaux... Alors, de ça aussi, si on osait en parler enfin sérieusement ? Plutôt que de préférer une omerta aussi dangereuse que potentiellement dévastatrice.

La réalité a en effet ceci de très désagréable qu'elle a une fâcheuse tendance à exploser au visage de ceux qui ont cru, à tort, pouvoir l'enfermer dans leurs illusions. Et ce aux moments les plus inattendus 

Et sur ce, cinéma encore, Maestro... Et merci, une fois encore, de tenir éloignées les âmes sesibles...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, pour finir, vous avez vu ? "Bad Lieutnant" à la P.J. de Lyon... Rien à dire : voilà qui va encore dans le bon sens, en matière de "conditions endogènes de la création de confiance"...


 

 

 

Sur ce, bon dimanche à tous. Et muisque, histoire de se préparer dès maintenant aux "bargarres" qui s'annoncent. De plus en plus fort. N'est-ce pas Pr. Aron ?

Il est vrai que, face au "mal", parfois, il faut savoir ne pas transiger

 

 

 

J.-Ph. Denis

 

 

Commenter cet article