Mardi 20 septembre 2011 2 20 /09 /Sep /2011 08:23

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/35/Churchill_portrait_NYP_45063.jpg/225px-Churchill_portrait_NYP_45063.jpg

 

 

Le seul moment intéressant de la synchronisation des émotions "DSKienne" de Dimanche aura été cette proposition d'annulation de la dette grecque. C'était effectivement ce qu'il fallait sans doute faire... il y a deux ans. Et on est donc en droit de penser qu'il avait, à l'époque, les moyens de poser le diagnostic comme la prescription thérapeutique. Enfin...

Mais il y a mieux. Un premier Ministre qui juge la simple formulation de cette prescription - et donc le diagnostic sous-jacent - "irresponsable". Et on se dit alors que si la devinette est un outil pédagogique de premier ordre, il en est de même du contre-exemple.

Puisqu'après une intervention déplorable à la fin de l'été, après les sodas et les parcs d'attraction, nous avons maintenant la démonstration que ce ne sont parfois que l'incompétence et l'inculture qui sont à blâmer. Pour ce qui est de l'exemple, on en reviendra donc à un bon vieux classique, plus que jamais à méditer.

En se disant, pour finir et pour paraphraser un ancien édito du Monde : jusqu'où, et jusqu'à quand ? Tout en se rassurant - quand même - en pensant que l'Histoire reconnaîtra - sur le long terme et par-delà les calculs électoralistes de bas étage - les siens. De même pour les irresponsabilités (managériales), ici, bien réelles.

L'épreuve du temps a en effet ceci de remarquable qu'elle est toujours, elle, sans pitié aucune avec les "responsables" un peu vite auto-proclamés.  

 

 

 

J.-Ph. Denis

 


Par jphdenis - Publié dans : Politique et technosciences du garagisme
Retour à l'accueil

Rechercher

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés