Mercredi 11 août 2010 3 11 /08 /Août /2010 17:47

 

Avec l'accord du Pr. Michel Debeauvais, je partage ici le mail par lequel il m'a contacté et qui a accompagné l'envoi de ses textes.

Quatre grands thèmes sont soulevés qui interrogent directement le passé, le présent et le futur de nos universités.

Des réponses peuvent lui être adressées directement à son adresse. Ceux qui le souhaiteraient peuvent aussi m'adresser des contributions pour intégration à ce blog et un partage plus large. Ceci est au libre choix de chacun.

L'ensemble des analyses seront consultables dans la catégorie "Le futur des universités" du blog.

 

J.-Ph. Denis

 

Début du message réexpédié :


De : <michel.debeauvais@wanadoo.fr>
Date : 10 août 2010 08:09:39 HAEC
À : "J.-Ph. Denis" <jphdenis@free.fr>
Objet : Quelques textes pour faire connaissance, et quelques questions

Cher collègue,
  
J'ai lu une bonne partie de votre blog, dont la richesse a dépassé mon attente.
  
J'ai beaucoup à apprendre de vous, davantage que vous de moi. J'ai un peu travaillé sur les questions d'éducation en France : une étude pionniére sur les redoublements à une époque où le MEN me refusait l'accès aux statistiques scolaires ; une reconstitution de l'évolution du "stock d'éducation de la population française depuis la dix-neuvième siècle" (publié dans "Population), à l'époque des premiers travaux sur le "capital humain". J'ai eu l'occasion d'être impliqué dans l'expérience de l'Université de Vincennes (aujourd'hui Paris VIII) depuis sa création en 1968, et dans la création de plusieurs associations , notamment l'AFEC (Association francophone d'éducation comparée) et l'AECSE (Association des enseignants et chercheurs en sciences de l'éducation).
 
Mais j'ai dès le début de ma carrière sinueuse, travaillé sur l'analyse des politiques éducatives dans le monde, sur le plan international (UNESCO, OCDE, Conseil mondial des Associations d'éducation comparée, Conseil européen d'éduc. comparée CESE.).
  
Je limiterai mes contributions éventuelles au thème de l'autonomie universitaire qui correspond à votre projet de blog et à mes expériences passées.
Je vous envoie quelques textes pour faire connaissance.
 
Pour le moment, je pose quelques questions dans l'espoir que les "sciences de gestion" peuvent contribuer à les éclairer.
 
1° Les universitaires français apprennent progressivement et inégalement à connaître le modèle Humboldt révisé USA que propage la mondialisation. Mais il me semble que c'est dans le cadre français des Facultés davantage que des Universités pluridisciplinaires : les sciences de la nature (et les mathématiques) sont déjà en communication avec le reste du monde ; les économistes s'y intègrent progressivement , comme Médecine et Pharmacie ; les 'sciences sociales' (dont la définition théorique et méthodologique font problème)  ont du mal à améliorer leur niveau en statistiques et mathématiques, et communiquent davantage avec des "chapelles" affines ; les 'humanités' communiquent mieux avec leurs homologues étrangers, mais subissent leur déclin sociétal, même aux USA. (v. le Colloque de juin 2009 à Paris VIII).
Si l'on souhaite (comme moi) soutenir l'intégration dynamique des Universités françaises à la communauté mondiale, les sc. de gestion peuven t-elles y contribuer ? Jusqu'à présent, j'ai pensé à l'apport de recherches en politologie (prise en compte des interactions des stratégies des différents acteurs, et de l'anthropologie pour tenir compte des interactions entre les représentations des acteurs individuels et collectifs.
 
2° Les sciences sociales : J'ai suivi les efforts de l'UNESCO pour faire un classement disciplinaire, en cherchant à prolonger  le bilan international des sciences de la nature (piloté par Pierre Auger) par un bilan analogue: piloté par Pïaget, qui proposait de distinguer les  sc. sociales "nomothétiques" cherchant à appliquer les méthodes hypothético-déductives, et les autres relevant des humanités. Il n'a pas fait l'unanimité, et le projet a été abandonné. (v. le livre que Piaget a publié sous sa seule responsabilité).
 
Les sciences de gestion se trouvent engagées dans ces débats, comme vous l'indiquez dans les textes que je lis sur votre blog. J'ai lu quelques livres sur la gestion humanisée, notamment Simon Dolan (Univ. de Barcelone) qui n'a pas trouvé d'éditeur en France. Je vais vous relire sur votre blog. Aux USA et ailleurs, il me semble que les débats et les évolutions sont facilitées par les structures inter-disciplinaires des Universités. 
 
3° Les tensions entre la gestion des Universités et les gestions disciplinaires, existent dans tous les pays, renforcées par les difficultés budgétaires actuelles. Les pouvoirs exécutifs des Présidents font problème partout, ainsi que la place des différentes disciplines; en France leur rôle, depuis le principe d'autonomie de 1968, était surtout l'arbitrage (à la marge)  entre les unités disciplinaires, sous la surveillance des syndicats assurée par le vote par liste.    
 
4° Peut-on "gérer" des Universités dans les pays où, comme en France, elles n'ont pas le droit de choisir leurs étudiants ? Peut-on, doit-on, maintenir les principes du droit des étudiants à des études quasi-gratuites, dans les filières qu'ils choisissent librement ?  Avec les diplômes gérés par l'Etat selon des normes nationales garanties par le Ministère ? Plus l'Etat et le gouvernement ont de pouvoir (sur le plan juridique sinon sur la réalité des comportements réels), plus les acteurs universitaires ont de marge d'autonomie sur le terrain.
 
Voici pour aujourd'hui, afin d'ouvrir les débats.
 
Je joins quelques textes, libres de production 
 
Cordialement
 
Michel Debeauvais
Par jphdenis - Publié dans : Le futur des universités ? Hors les murs... !
Retour à l'accueil

Commentaires

Bonjour. Bienvenue dans le club des blogueurs universitaires bloguant sur l'université !

Blog signalé dans ma revue de blogs n°12 et lien établi vers le passionnant article de Michel Debeauvais. Cordialement
Commentaire n°1 posté par Dubois Pierre le 12/08/2010 à 13h52

Rechercher

 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés